retour projets  
         
  station de métro parilly
venissieux (1982-92)
 


  station de métro et couverture

maîtrise d’ouvrage
sytral
surfaces
2 000 m2
 
             
     
     
     
           
   
La station se situe dans un quartier de banlieue peu urbanisé, au carrefour de grandes voies de circulation. Sa construction a été l'occasion de constituer une ZAC prévoyant un immeuble de 10 000 m2 édifié au dessus du projet et dont le hall principal lui servirait d'accès.
Le croisement des deux géométries (trame orthogonale
de l'immeuble et angle des voies par rapport à cette trame) a conduit à créer une structure d'arcs et voûtes croisées permettant de transférer les charges du bâtiment projeté au dessus. Le dessin architectural de la station est alors indissociable des contraintes techniques de structure.
 
           
         
         
         
                 
 
Parois, colonnes et voûtes sont réalisées en béton brut de décoffrage selon une géométrie qui optimise les efforts à transmettre depuis la dalle supérieure (rez-de-chaussée de l'immeuble) jusqu'au sous-sol.
Chacun des éléments (fûts,
chapiteaux, arcs, voûtes) a été dessiné en fonction des techniques de réalisation (coffrage métallique, béton coulé en place, voûtes préfabriquées). L'architecture est ainsi parfaitement liée à la matière selon sa destination "cryptique".
C'est une architecture de sous-sol, creusée dans la masse où la lumière du jour doit pénètrer par les deux vides du hall central de l'immeuble. Elle exploite la plasticité du béton conjuguée à l'expression des efforts, encaissés par les fûts inclinés des colonnes latérales
de reprise des arcs. Sous-sol sculpté, elle s'opposera à l'arborescence légère des structures des arcs du hall et à l'architecture de verre et de métal de l'immeuble. A l'heure actuelle l'immeuble n'a toujours pas été réalisé.
 
                 
         
         
       
                 
             
copyright perraudinarchitecture©